jeudi 9 mars 2017

Comment le génocide vendéen fut décrété par la Convention

Les décrets de la Convention instaurant le génocide vendéen [1]
 
1. Le décret du 19 mars 1793.
Toute personne se ralliant aux armées vendéennes est déclarée hors-la-loi et encourt
sanctions.

2. Le décret du 1er aoüt 1793.
Les enfants, femmes et vieillards doivent être arrêtés et déportés. Les hommes doivent être
éliminés. Les biens des Vendéens doivent être spoliés.

3. Le décret du 1er octobre 1793.
Les mesures de sauvegarde des femmes, enfants et vieillards sont annulées.
L’élimination systématique de la population vendéenne a donc bien été décidée et planifiée.

Cela s’appelle un génocide. La plupart des révolutionnaires français étaient des francsmaçons.
A ce jour aucun Souverain Pontife de la Franc-Maçonnerie n’a condamné de tels crimes. Le
pape Jean-Paul II a lui demandé pardon pour les crimes et exactions commis au nom de
L’Eglise. Pareille secte doit être interdite tant qu’elle n’aura pas avoué ses méfaits. Les
dirigeants doivent être traduits devant un tribunal pour crimes contre l’Humanité, les
exécutants pour complicité de crime contre l’humanité. Sinon elle recommencera.

Références
[1] Le Figaro Histoire, page 58, juin-juillet 2016.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire