vendredi 17 novembre 2017

L’élection de Macron était-elle truquée?

L’élection de Macron était-elle truquée? Plusieurs commentateurs émettent des doutes sur la validité de l’élection d’Emmanuel Macron. Les observateurs, média suisse de réinformation, pointe le constat de nombreux cantons électoraux où le nombre de vote blancs est nul. La probabilité qu’un tel phénomène se passe dans une élection non truquée est proche de zéro. Le Courrier du Soir parle d’électeurs radiés et de bulletins de vote disparus. Le Citoyen veilleur nous fait reamarquer que Sur le site de Sud Ouest à 20H40 sur 6 régions, à moitié du dépouillement on avait : 1 Marine Le Pen (25%environ), 2 Jean-Luc Mélenchon (23%) 3 Jean Lassalle (17%) 4 Hamon(6%), 5 NDA,Poutou,Asselineau,Cheminade autour de 5%, 6 Fillon , Macron, Arthaud tous autour de 2% !!!! Selon le site Le citoyen veilleur le site a été bloqué par après. Selon un internaute resté anonyme, il est affirmé que les points des votes blancs (26 % au second tour selon cet internaute) et des abstentionnistes (8 %, toujours selon ce calcul) ont été ajoutés aux points obtenus par Emmanuel Macron pour que celui-ci arrive premier. Selon cet internaute, Macron aurait obtenu 31 % des voix et Marine Le Pen 33 %. Mais l’argument sans doute décisif est celui d’une radiation de masse d’électeurs mal-inscrits ayant finalement voté au décompte final. Il y a 6 millions de votants en trop. Un peu comme si les morts avaient voté. S’il y a eu fraude, on aurait imputé un vote en faveur d’un candidat pour chaque électeur mal-inscrit n’ayant pas voté. Tout cela exige une vérification. Un argument qui milite en faveur de la fraude est celui de la manipulation boursière. Imaginons que vous ayez un gros paquet d’argent. Vous achetez plein d’actions susceptibles de monter en cas d’arrivée de Macron 1er au premier tour. Vous vous dites que la réaction de la Bourse sera épidermique et que certaines actions vont monter. Au moment où elles sont au plus haut, vous vendez. Et vous vous êtes fait un tas de pognon. Techniquement, truquer une élection est un jeu d’enfants. Certains ont pu être tentés. Macron « de Rotschild » n’aurait pas pu arriver en tête du premier tour. A moins d’un coup de main. Le même coup de main qui permit à Hollande de se présenter après le scandale de Strauss-Kahn. Dallas, ton univers impitoyable disait la chanson. Plusieurs commentateurs émettent des doutes sur la validité de l’élection d’Emmanuel Macron. Les observateurs, média suisse de réinformation, pointe le constat de nombreux cantons électoraux où le nombre de vote blancs est nul. La probabilité qu’un tel phénomène se passe dans une élection non truquée est proche de zéro. Le Courrier du Soir parle d’électeurs radiés et de bulletins de vote disparus. Le Citoyen veilleur nous fait reamarquer que Sur le site de Sud Ouest à 20H40 sur 6 régions, à moitié du dépouillement on avait : 1 Marine Le Pen (25%environ), 2 Jean-Luc Mélenchon (23%) 3 Jean Lassalle (17%) 4 Hamon(6%), 5 NDA,Poutou,Asselineau,Cheminade autour de 5%, 6 Fillon , Macron, Arthaud tous autour de 2% !!!! Selon le site Le citoyen veilleur le site a été bloqué par après. Selon un internaute resté anonyme, il est affirmé que les points des votes blancs (26 % au second tour selon cet internaute) et des abstentionnistes (8 %, toujours selon ce calcul) ont été ajoutés aux points obtenus par Emmanuel Macron pour que celui-ci arrive premier. Selon cet internaute, Macron aurait obtenu 31 % des voix et Marine Le Pen 33 %. Mais l’argument sans doute décisif est celui d’une radiation de masse d’électeurs mal-inscrits ayant finalement voté au décompte final. Il y a 6 millions de votants en trop. Un peu comme si les morts avaient voté. S’il y a eu fraude, on aurait imputé un vote en faveur d’un candidat pour chaque électeur mal-inscrit n’ayant pas voté. Tout cela exige une vérification. Un argument qui milite en faveur de la fraude est celui de la manipulation boursière. Imaginons que vous ayez un gros paquet d’argent. Vous achetez plein d’actions susceptibles de monter en cas d’arrivée de Macron 1er au premier tour. Vous vous dites que la réaction de la Bourse sera épidermique et que certaines actions vont monter. Au moment où elles sont au plus haut, vous vendez. Et vous vous êtes fait un tas de pognon. Techniquement, truquer une élection est un jeu d’enfants. Certains ont pu être tentés. Macron « de Rotschild » n’aurait pas pu arriver en tête du premier tour. A moins d’un coup de main. Le même coup de main qui permit à Hollande de se présenter après le scandale de Strauss-Kahn. Dallas, ton univers impitoyable disait la chanson.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire