jeudi 23 novembre 2017

L’électoralisme outrancier de certains politiciens

Tout récemment, sans doute pour plaire à un certain électorat, la ministre Schijns en charge de l’enseignement, s’est mise en tête de promouvoir les cours d’arabe aux enfants de la communauté française de Belgique. Alors que la connaissance des langues internationales telles l’anglais ou le français est souvent très lacunaire parmi les étudiants belges, voilà que cette ministre veut promouvoir une langue qui n’a d’utilité que pour la négociation de prix du pétrole, et encore puisque dans la majorité des cas c’est l’anglais. Il faut savoir qu’en Belgique, l’ancien parti social-chrétien francophone a changé de nom et d’âme pour devenir humaniste et accueillir ainsi des islamistes (la négationniste Ozdemir fut d’ailleurs exclue pour avoir refusé de reconnaître le génocide arménien) et les francs-maçons. L’ utilisation à outrance d’un vocabulaire maçonnique par les 2 dernières ministres de l’enseignement (des termes tels que pacte qui renvoient au pacte méphistophélique) Schijns-Milquet fait penser une certaine sympathie ou complaisance envers le satanisme maçonnique, pourtant condamné par l’Eglise catholique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire