mercredi 14 mars 2018

Le pape François va-t-il être frappé d'hérésie?

La non-réponse aux dubia L'hérésie au sens religieux est une persistance dans l'erreur. La non-réponse aux dubia ne constitue pas à lui seul un acte d'hérésie. Certains papes ont mis plus de six mois voire plus d'un an à répondre. Le procès en hérésie, s'il a lieu, est un processus lent. Beaucoup plus lent que les prises de position de nombreux chrétiens et agnostiques de culture chrétienne qui ne se reconnaissent pas dans ce pape aux idées gauchistes imprégnées d'islamophilie maçonnique (et donc de reniement de nos valeurs). Les erreurs qui se répètent Selon l’avis d’expert, l’attitude du pape François envers les migrants, sans qu’il n’y ait la moindre condamnation des attentats, agressions physiques et viols commis par certains d’entre eux constitue à lui tout seul une hérésie au sens commun du terme à savoir une erreur qui se répète. L’accueil en terre chrétienne de migrants passe obligatoirement par le baptême, c’est-à-dire par laver l’arrivant de l’animalité, et en cas de refus le renvoi. Nous ne voyons que trop aujourd’hui le déferlement de bestialité commis par ces migrants, il faut y mettre un terme. Demander pardon aux terroristes Rohyngias, comme vient de la faire le pape François, constitue assurément une hérésie aux yeux du monde catholique. On ne demande pas pardon à un terroriste, cela revient à justifier ses crimes. On ne peut en aucune mesure cautionner les massacres commis par les Rohyngias, seuls les animaux francs-maçons génocidaires agissent ainsi. Voir aussi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire