mardi 8 mai 2018

Les accommodements déraisonnables

De nombreux pays, à la demande de politiciens serviles, ont modifié leur législation pour plaire aux émirs saoudiens et obtenir du pétrole bon marché (pactes méphistophéliques Eurabia et Eurislam). A chaque concession, viennent de nouvelles revendications. A Bruxelles, le parti Islam exige les bus séparés pour hommes et femmes comme cela se fait en Iran. Jusqu’où les politiciens soumis sont-ils prêts à aller? Jusqu’où les revendications déraisonnables devront-elles aller pour que les endormis prennent conscience de la nature du danger? Jusqu’aux décapitations (avec ou sans étourdissement) de femmes adultères? La polygamie La polygamie est interdite en Europe, sauf sur une partie du territoire français (Mayotte). Le fait qu’un polygame puisse bénéficier de l’aide sociale aussi bien pour ses enfants légitimes que pour ses enfants naturels issus de la polygamie revient de facto à légaliser la polygamie, du moins pour la législation sociale. De nombreux pays en Europe envisagent maintenant de ne plus accorder ces avantages faramineux qui ont été imposés par les technocrates de Bruxelles au nom de la collaboration pétrolière, appelé aussi fallacieusement en novlangue «vivre-ensemble». Les horaires séparés homme-femme dans les piscines Joëlle Milquet (parti humaniste) était en Belgique le grand défenseur de la cause musulmane et prônait sans la moindre mesure l’application immédiate et sans condition de tous les accommodements déraisonnables. Elle plaida même sa cause à la télévision marocaine. Jamais tous ces ardents défenseurs des horaires séparés ne se sont imaginé les problèmes que cela pose à une famille voulant aller à la piscine en famille. Monsieur doit aller à la piscine avec les garçons pendant que Madame doit y aller avec les filles. Si cela ne pose visiblement pas de problème pour une famille marocaine musulmane, cela en pose pour une famille belge chrétienne, juive, bouddhiste, agnostique ou athée. Mais cela les politiciens du multiculturalisme s’en contrefichent. Seule compte pour eux l’ élection ou la réélection. Les tribunaux de la charia Que le bon peuple se rassure, il n’y a pas encore de tribunaux islamiques pouvant décider de la mise à mort d’une personne ! Les endormis croient qu’ils peuvent donc aller se recoucher ! Que nenni. Un tribunal islamique est apte à juger d’un litige privé comme par exemple une succession. Une fille sera donc «légitimement selon la charia» privée de succession au profit de ses frères, et cela avec le silence assourdissant de ces prétendues associations féministes qui ne sont féministes que quand cela les arrange. En Angleterre, il existe de nombreux tribunaux islamiques. En Belgique, un tribunal islamique a vu le jour à Molenbeek. Le halal dans les cantines scolaires Dans de nombreuses cantines scolaires, le halal est devenu obligatoire même pour les non-musulmans. C’est le cas à Molenbeek mais aussi dans les territoires perdus en France, où des élus de gôche, marcheurs ou républicains, caressent leurs nouveaux électeurs dans le sens du poil. Que des autochtones s’insurgent contre le manque d‘hygiène des produits halal ou de la torture animale que ces techniques d’abattage implique, cela ces politiciens du multiculturel s’en moquent éperdûment. Les endormis et les nouveaux électeurs constituent une masse importante de suffrages qu’ils ne veulent en aucun cas négliger. Certains commentateurs disent même qu’ils donneraient tout (NDLR même leur anus ?) pour se faire élire, parodiant l’antienne politicienne et journalistique disant qu’ils «ont tout donné», laissant croire au quidam qu’ils s’épuisent à la tâche tel le coureur de Marathon, mort après son exploit. L’abaissement de la majorité sexuelle ou invitation à la pédophilie Le projet de loi Schiappa, fixant la majorité sexuelle à 13 ans et donc abaissant la capacité de discernement et de consentement au même âge en cas de viol, est devenue pour les criminels sexuels en tout genre une véritable aubaine. Certains commentateurs voient dans cette loi un retour d’ascenseur à des «personnalités» abuseurs d’enfants. Le principe du rasoir d’Occam nous pousse au contraire à penser que la bêtise humaine couplée à une indifférence inadmissible envers la souffrance des familles de victimes est seule responsable de cette gabegie et de cette reculade sur les valeurs de notre société. Les prières de rue Qu’une ambulance doive traverser une zone occupée par des prières de rue pour couper au plus près en cas d’urgence et soit donc contrainte de faire un long détour devant l’impossibilité à faire respecter la loi, visiblement cela n’émeut pas les adeptes du multiculturalisme. Qu’un autochtone soit à l’article de la mort dans une ambulance, ce n’est pas leur problème. L’élection et la réélection sont les seuls problèmes pour les «multiculs».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire