mardi 8 mai 2018

Pourquoi certains bisounours aiment tant les migrants

On pourraît croire que les "bites africaines" font fantasmer certaines femmes. Ce serait faire preuve d'amalgame réducteur. Vous n'y êtes pas, ce ne sont pas les phallus qui attirent ces dames mais bien le sourire craquant de ces jeunes hommes. Ainsi dans le mensuel de l'association des habitants de Louvain-la-Neuve, il s'est trouvé une jeune mère de famille, hébergeuse d'illégaux originaires du Parc Maximilien à Bruxelles, pour qui ces jeunes migrants "finissent par détourner le regard avec un sourire de timidité qui (la) fait fondre". L'expérience d'une mère de famille qui a eu sa fille violée par un migrant n'a visiblement pas découragé cette dame apparemment pleine de bonnes intentions. Si l'on examine plus en détails la prose de cette dame on constate que les migrants en questions parlent de leurs copains "qui sont en prison" (bulletin AH, page 7, une maison dans la nuit). Sont-ce réellement les bons sentiments qui animent cette dame ou au contraire l'attrait de la transgression et la défense de ces "pauvres délinquants", déchireurs-de-passeport qui fuient la police, et autres déserteurs syriens pro-daesh? Dans certains milieux de gôche (appelé aussi gauche caviar), beaucoup s'extasient devant ces "pauvres délinquants", avec le plus profond mépris pour les victimes. Qu'un délinquant n'ait pas un cinq étoile comme prison les outragent mais que les victimes aient subi la peine capitale, cela les indiffère. On appelle ce phénomène l'inversion des valeurs. Il faut savoir que la très catholique cité novolovaniste a aussi connu sa déchéance depuis l'accueil en son sein d'une secte maçonnique appelée "loge Athena". Les lucifériens aiment le chaos avant d'instaurer la Terreur (Ordo ab Chaos est leur devise). Rappelons que la toute grosse majorité des génocides sont dus à des sociétés secrètes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire